La souffrance au travail s'est accrue de 58% avec la crise...

La crise est responsable de la recrudescence du chômage mais aussi de stress chronique, de harcèlement, de syndrome d'épuisement professionnel et de suicides au travail

Conseil Stress accueil

La prévention des risques psychosociaux au travail doit désormais devenir un enjeu majeur de santé publique, estime le Conseil économique, social et environnemental (CESE) dans un avis adopté mardi. Il souligne le retard pris par les entreprises et préconise notamment d'étudier l'impact des restructurations en amont.
La crise ne fait pas que des ravages financiers. On la voit à l'oeuvre sur le plan de l'emploi avec la recrudescence du nombre de chômeurs en France. Elle fait aussi à bas bruit son lit dans l'univers du travail : stress chronique, harcèlement, agressions et violences externes, syndrome d'épuisement professionnel et suicides au travail. Autant de symptômes classés désormais sous le terme de Risques Psycho-sociaux ou RPS pour les plus initiés.
"Phénomène multiforme et plurifactoriel, ces risques demeurent difficiles à identifier alors même qu'ils sont très présents dans le monde du travail et qu'ils constituent, à ce titre, un enjeu majeur de santé publique", estime Sylvie Brunet, rapporteuse des travaux du CESE.
La Tribune 17/7/2013