Baby Blues et dépression post-partum

Le baby blues apparaît entre le troisième et le dixième jour suivant l’accouchement. Il n’est pas corrélé avec un souci psychologique de la mère et n'entraine pas de conséquence pour vous ou pour votre bébé, ce qui le distingue de la dépression post-partum

English version Conseil Stress accueil

Baby Blues

Ça y est ... 9 mois de grossesse, des rêves doux et ambiances douillettes, et peut être même des années d’attente et voilà bébé est bien arrivée au monde et tout s’est bien passée et ... pourquoi je pleure ?

Le baby blues apparaît entre le troisième et le dixième jour suivant l’accouchement. Il n’est pas corrélé avec un souci psychologique de la mère et n'entraine pas de conséquence pour vous ou pour votre bébé (ce qui le distingue de la dépression post-partum). Le baby blues partage, par contre, certains symptômes avec la dépression post-partum: pleurs, insomnies, hypersensibilité et irritabilité. Le baby blues dure rarement plus de deux semaines. Entre 30 et 75 % des mères seraient concernées. Il n'est pas considéré comme un trouble psychiatrique. Le baby blues est souvent sans lendemain, mais pendant que ça dure, c’est dur !

Souvent la maman est en perte de confiance de ses capacités maternelles, la fatigue rentre en jeux et un sentiment de « vide » après d’être si remplis. L’image corporelle de la nouvelle maman est challengée. Souvent des sentiments de tristesse, de doute, d’anxiété sont présents. Le changement brutal hormonal est un facteur très important dans le déclenchement des baby blues.

Il y n’a pas besoin de subir ce moment difficile. Parfois les femmes renferment leurs émotions en étant même un peu honteuses d’être tristes alors qu’elles estiment qu’elles devraient être les plus heureuses. Au contraire il faut en parler, ça fait du bien !

Les séances d’hypnose peuvent aider à retrouver l’équilibre émotionnel et la confiance en soi nécessaire pour remettre la joie dans la maternité et la féminité.

Si la situation perdure, il ne s’agit plus du baby blues mais de la dépression post-partum.

Dépression post-partum

La dépression post-partum survient chez les femmes après la naissance. Elle débute durant les 4 premières semaines et dure au moins 6 mois après la naissance d'un enfant, voire un an. Les troubles peuvent persister jusqu'aux deux ans de l'enfant, si la dépression n'est pas prise en charge.

La dépression du post-partum survient lorsqu’une usure psychologique ou des événements stressants (ici le bouleversement émotionnel et physique de devenir maman) se rajoutent à une vulnérabilité préexistante, tout ça aussi influencé par la modification des hormones féminines durant la grossesse.

Les conséquences en termes de vie de couple, familiale, sociale et professionnelle peuvent parfois être considérables.

Les séances d’hypnose « Surmonter la dépression post-partum » visent essentiellement à redonner de l’énergie et une certaine positivité à la nouvelle maman, mais aussi à lui redonner confiance en sa capacité d’être « une bonne mère »; la conviction de pouvoir bien s’occuper de son enfant. L’hypnose vise à aider la maman à « reprend pied ». Après la séance d’hypnose vous aurez acquis un certain bien-être global et vous retrouvez votre énergie. Vous sortirez de la période où vous vous sentez dépassée, et vous vivrez pleinement le plaisir d’être mère.

Le nombre des séances dépend de l’anamnèse de la première séance, et le besoin de chaque femme.

Durée de séance 1h15 environ

Tarif : 60 € par séance